Masque FFP2 Enfant à partir de 6 ans

Quel est le meilleur masque enfant contre le variant Omicron ?

« Les masques sont indifférents à la nature du virus contenu dans les particules », a déclaré un représentant des NIH par courriel. Après que la communauté scientifique a informé le monde de l’émergence du variant Omicron de la COVID-19, un débat s’est ouvert sur l’efficacité des interdictions de voyager et de la communication internationale sur le virus. Cependant, comme pour les variants précédents, cela n’a pas changé avec Omicron : les vaccins, les masques et une distance sociale appropriée restent les armes les plus efficaces pour défendre votre sécurité et votre santé ainsi que celles de votre famille.

« La meilleure protection contre ce nouveau variant consiste à se faire vacciner et à recevoir le vaccin de rappel », a déclaré le président Biden lors d’une conférence de presse le 29 novembre. « Une personne entièrement vaccinée et ayant reçu un rappel est la plus protégée contre la COVID ». L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a identifié le variant Omicron comme un « variant préoccupant », indiquant qu’il pourrait être plus virulent et avoir plus de chances d’échapper à l’immunité s’il est contracté. « J’encourage tout le monde à porter un masque lorsque vous êtes à l’intérieur ou dans des lieux bondés », a poursuivi M. Biden.

Le variant Omicron est toujours un variant du même virus identifié en 2019, et les recommandations des Centers for Disease Control (CDC) concernant les masques n’ont pas changé depuis la dernière vague. Les masques respiratoires N95 approuvés par le National Institute of Occupational Safety and Health (NIOSH) sont toujours considérés comme la référence en matière de sécurité, suivis des masques KN95 fabriqués par des fabricants figurant sur la liste blanche des CDC. Les masques chirurgicaux suivent les N95 et les KN95, et les masques en tissu sont loin derrière (les masques en tissu, à ce stade, sont une option « mieux que rien »).

Pour cette raison, l’émergence de nouveaux variants souligne l’importance des masques dans la lutte contre la propagation de la pandémie : alors que l’on s’interroge encore sur l’efficacité des vaccins et des boosters contre Omicron, les masques que nous utilisons depuis le début de la pandémie restent tout aussi efficaces. « Le but des masques est de bloquer les gouttelettes respiratoires et les aérosols contenant des particules virales », a déclaré par courriel un membre de l’Office of Communications and Government Relations du National Institute of Health (NIH). « Les masques sont agnostiques quant au virus contenu dans les particules ».

En d’autres termes, les masques fonctionnent tout aussi bien contre toute maladie qui se propage par des gouttelettes et des aérosols, et rien n’indique qu’Omicron se propage d’une manière différente des variants précédents du virus.

Questions fréquentes sur le port du masque pour les enfants

L’OMS conseille de toujours consulter les autorités locales et de se conformer aux pratiques recommandées dans leur région. Un groupe d’experts international et multidisciplinaire réuni par l’OMS a examiné les données sur la maladie COVID-19 et sa transmission chez les enfants, ainsi que les quelques données disponibles sur l’utilisation de masques par les enfants.

Sur la base de ces éléments et d’autres facteurs tels que les besoins psychosociaux des enfants et les étapes de leur développement, l’OMS et l’UNICEF donnent les conseils suivants :

  • Les enfants âgés de 5 ans et moins ne devraient pas être obligés de porter des masques. Cela est basé sur la sécurité et l’intérêt général de l’enfant et sur la capacité à utiliser un masque de manière appropriée avec une assistance minimale.
  • L’OMS et l’UNICEF conseillent que la décision d’utiliser des masques pour les enfants âgés de 6 à 11 ans soit basée sur les facteurs suivants
  • L’existence d’une transmission généralisée dans la zone où réside l’enfant
  • La capacité de l’enfant à utiliser un masque de manière sûre et appropriée
  • L’accès aux masques, ainsi que le blanchiment et le remplacement des masques dans certains milieux (comme les écoles et les services de garde d’enfants)
  • Une supervision adéquate par un adulte et des instructions à l’enfant sur la manière de mettre, d’enlever et de porter un masque en toute sécurité
  • Impact potentiel du port d’un masque sur l’apprentissage et le développement psychosocial, en consultation avec les enseignants, les parents/tuteurs et/ou les prestataires de soins médicaux
  • Les situations et les interactions spécifiques de l’enfant avec d’autres personnes à haut risque de développer une maladie grave, telles que les personnes âgées et celles souffrant d’autres problèmes de santé sous-jacents

L’OMS et l’UNICEF recommandent que les enfants de 12 ans et plus portent un masque dans les mêmes conditions que les adultes, en particulier lorsqu’ils ne peuvent garantir une distance d’au moins 1 mètre par rapport aux autres et que la transmission est répandue dans la région.

En général, les enfants âgés de 5 ans et moins ne devraient pas être obligés de porter un masque. Ces conseils sont fondés sur la sécurité et l’intérêt général de l’enfant et sur sa capacité à utiliser correctement un masque avec un minimum d’assistance. Il peut y avoir des exigences locales pour les enfants âgés de 5 ans et moins de porter des masques, ou des besoins spécifiques dans certains contextes, comme le fait d’être physiquement proche d’une personne malade. Dans ces circonstances, si l’enfant porte un masque, un parent ou un autre tuteur doit se trouver dans le champ de vision direct de l’enfant pour superviser l’utilisation sûre du masque.

L’utilisation de masques pour les enfants de tout âge souffrant de troubles du développement, de handicaps ou d’autres problèmes de santé spécifiques ne devrait pas être obligatoire et devrait être évaluée au cas par cas par le parent, le tuteur, l’éducateur et/ou le prestataire médical de l’enfant. Dans tous les cas, les enfants souffrant de graves troubles cognitifs ou respiratoires et ayant des difficultés à tolérer un masque ne devraient pas être obligés de porter un masque.

Les enfants atteints de maladies sous-jacentes telles que la mucoviscidose ou le cancer doivent porter un masque médical en consultation avec leurs prestataires de soins. Un masque médical protège la personne qui le porte et empêche sa transmission à d’autres personnes. Il est recommandé à toute personne souffrant de problèmes de santé sous-jacents qui l’exposent à un risque accru de maladie grave.

Les enfants qui sont en bonne santé peuvent porter un masque non médical ou en tissu. Cela permet de contrôler la source, c’est-à-dire d’éviter que le virus ne soit transmis à d’autres personnes si elles sont infectées et ne savent pas qu’elles le sont. L’adulte qui fournit le masque doit s’assurer que le masque en tissu est de la bonne taille et qu’il couvre suffisamment le nez, la bouche et le menton de l’enfant.

Les enfants atteints de maladies sous-jacentes telles que la mucoviscidose, le cancer ou l’immunosuppression doivent, en consultation avec leur médecin traitant, porter un masque médical. Le masque médical contrôle la propagation du virus et protège celui qui le porte. Il est recommandé à toute personne qui court un risque élevé de tomber gravement malade à cause de COVID-19.

Les enfants doivent suivre les mêmes principes que les adultes pour porter un masque. Ils doivent notamment se laver les mains au moins 20 secondes s’ils utilisent un produit de friction à base d’alcool, ou au moins 40 secondes s’ils utilisent de l’eau et du savon, avant de mettre le masque. Assurez-vous que le masque est de la bonne taille pour couvrir le nez, la bouche et le menton. Les enfants doivent apprendre à porter le masque correctement, notamment à ne pas toucher l’avant du masque et à ne pas le tirer sous le menton ou dans la bouche. Ils doivent ranger le masque dans un sac ou un récipient et ne pas le partager avec d’autres personnes.

Tout enfant qui présente des symptômes évocateurs de COVID-19 doit porter un masque médical, tant qu’il peut le tolérer. L’enfant doit être isolé et un avis médical doit être demandé dès qu’il commence à se sentir mal, même si les symptômes sont légers. Les membres de la famille ou les personnes qui s’occupent de l’enfant malade et qui se trouvent à moins d’un mètre de lui à la maison doivent également porter un masque.

Un membre de la famille qui est malade ou qui a été testé positif avec le virus qui cause la COVID-19 doit être isolé de tous les autres si possible. Si l’enfant s’approche à moins d’un mètre de la personne malade à la maison, l’adulte et l’enfant doivent porter un masque médical pendant ce temps.

Dans les zones où la transmission est répandue, tous les adultes de moins de 60 ans et en bonne santé générale doivent porter des masques en tissu lorsqu’ils ne peuvent pas garantir une distance d’au moins un mètre par rapport aux autres. Ceci est particulièrement important pour les adultes travaillant avec des enfants qui peuvent avoir des contacts étroits avec les enfants et entre eux.

Les adultes âgés de 60 ans ou plus, ou qui présentent des problèmes de santé sous-jacents tels qu’une maladie cardiaque, le diabète ou le cancer du poumon, devraient porter un masque médical en raison de leur risque plus élevé de tomber gravement malade à cause de COVID-19.

Les enfants ne doivent pas porter de masque lorsqu’ils font du sport ou des activités physiques, comme courir, sauter ou jouer sur le terrain de jeu, afin de ne pas compromettre leur respiration. Lors de l’organisation de ces activités pour les enfants, il est important d’encourager toutes les autres mesures de santé publique essentielles : maintenir une distance d’au moins un mètre avec les autres, limiter le nombre d’enfants qui jouent ensemble, donner accès aux installations d’hygiène des mains et encourager leur utilisation.

Dans le cadre de COVID-19, certains enfants peuvent ne pas être en mesure de porter un masque en raison d’un handicap ou de situations spécifiques telles que les cours d’orthophonie où l’enseignant doit voir leur bouche. Dans ces cas, les écrans faciaux peuvent être considérés comme une alternative aux masques, mais ils n’offrent pas une protection équivalente pour empêcher le virus d’être transmis à d’autres personnes.

Si l’on décide d’utiliser un écran facial, celui-ci doit couvrir tout le visage, s’enrouler autour des côtés du visage et s’étendre jusqu’en dessous du menton. Il convient de prendre des précautions lors du port d’un écran facial afin d’éviter les blessures qui pourraient le casser et blesser les yeux ou le visage.

Pourquoi je dois porter le masque à l’école ?

expliqué aux enfants

Comme tu le sais, tu dois maintenant porter un masque à l’école, la faute à qui ? Au coronavirus.

C’est quoi le coronavirus ?

Un virus est une sorte de toute petite bête, tellement petite qu’on ne peut pas la voir à l’oeil nu. Si l’on veut se faire une idée de ce à quoi ressemble ce coronavirus, il faut le regarder avec une très grosse loupe qu’on appelle un microscope.

Pourquoi les gestes barrières ?

Ce virus passe facilement d’une personne à une autre, alors, pour éviter de le faire circuler, il faut se laver les mains avec du savon plusieurs fois par jour. Il faut aussi éternuer dans son coude, se moucher avec des mouchoirs en papier que tu mettras de suite à la poubelle, et porter un masque sur le visage qui te couvrira du nez au menton et que tu éviteras de toucher avec les doigts, tu le changeras après le déjeuner. Si ton masque est en papier, tu  n’oublieras pas de le mettre à la poubelle.

Qu’est-ce qu’un virus ?

Les virus provoquent des maladies chez les personnes qui les attrapent. Tu en as attrapé beaucoup depuis que tu es né, certains méchants, d’autres beaucoup moins, mais tu les as tous vaincus courageusement, tout seul, et aussi grâce aux vaccins que le docteur te fait de temps en temps. En ce moment circule le coronavirus, et celui-ci n’est pas bien dangereux pour toi, mais il peut l’être beaucoup plus pour les personnes âgées comme ta mamie ou ton papi, alors pour ne pas leur donner ni le donner à personne d’autre, chacun reste à la maison. Ainsi on évite au virus de passer d’une personne à l’autre.

Les gestes barrières

Voilà pourquoi tu dois porter un masque à l’école et respecter les gestes barrières que tu connais par coeur :

  • te laver souvent les mains avec du savon ;
  • tousser dans ton coude ;
  • te moucher dans des mouchoirs en papier que tu jettes de suite à la poubelle ;
  • porter un masque sur le visage à l’école et dans la rue.

Source : la récré des ptits loups